Le ministre de l’Economie et des finances Bruno Le Maire pousse pour faire évoluer l’assurance-vie

Publié le 28/10/2019 - Jérôme Albessard
Pourtant plébiscité par les Français, le fonds en euros est décidément attaqué de toute part. Après les mesures de plusieurs assureurs quant à son accès ou encore l’augmentation des frais d’entrée ou d’arbitrage, c’est au tour du gouvernement d’inciter les assureurs à baisser sa rémunération. Face aux taux d’intérêt très faibles, voir négatifs, plusieurs assureurs estiment qu’il ne sera pas possible de servir un rendement à 1,5%. « L’assurance-vie doit évoluer » selon Bruno Le Maire. Cela sous-entend de progressivement profiter de la diversification offerte par la loi Pacte : l’Eurocroissance, l’épargne retraite avec les PER. Enfin Bercy, tout comme les assureurs, souhaite profiter de la révision en 2020 de la directive européenne Solvabilité II pour établir des règles prudentielles plus favorables à l’investissement en actions.
Jérôme Albessard Analyste de données / CM.