Bulletin Green Bond : comment nous nous alignons sur les objectifs de l’Accord de Paris

Publié le 19/05/2022 - NN Investment Partners B.V.
Les investisseurs institutionnels qui tentent de décarboner leurs portefeuilles peuvent avoir l’impression d’être arrivés à la croisée des chemins avec un ensemble de balises déroutantes. Aligné sur Paris ? Net zéro ? Neutre en carbone ? Quelle est la bonne voie à suivre? Dans ce Bulletin Green Bond, nous décrivons comment nous naviguons au sein de cet univers lorsque nous choisissons des entreprises et des projets dans notre stratégie d’obligations vertes, et comment notre approche répond aux critères de l’accord de Paris et va même plus loin.

Que voulons-nous dire quand nous disons « aligné sur Paris » ?

Lorsque nous parlons d’un portefeuille d’obligations vertes aligné sur Paris, nous entendons un portefeuille comprenant des obligations qui financent des projets nécessaires à l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris, ou des obligations émises par des entreprises qui sont sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs de l’Accord de Paris. Quels sont ces objectifs? L’objectif principal tel qu’indiqué est de limiter le réchauffement climatique par rapport aux niveaux préindustriels bien en dessous de 2°C, tout en poursuivant les efforts pour limiter le réchauffement à 1,5°C, sans dépassement ou avec un dépassement faible. Cependant, nous pensons que tout objectif va s’accompagner d’un dépassement. C’est pourquoi nous disons simplement « 1,5°C » et n’utilisons pas « bien en dessous de 2°C ».

Qu’est-ce que le « net zéro » ?

De nombreuses entreprises et gouvernements planifient l’objectif de 1,5° en utilisant un objectif de « zéro émission nette d’ici 2050 » comme indicateur plus ambitieux pour l’objectif « aligné sur Paris ». Pour atteindre cet objectif, une entreprise a besoin d’un objectif ambitieux de 1,5°C aligné sur les réductions d’émissions de scope 1, 2 et 3 [1] sur l’ensemble de sa chaîne de valeur. Le concept clé ici est que le « net zéro » fait principalement référence à la réduction des émissions; les émissions restantes ne peuvent être compensées que par des projets certifiés d’élimination du carbone, tel que le reboisement.

Quelles sont les différences entre « aligné sur Paris », « net zéro » et « neutre en carbone » ? Pourquoi sont-ils souvent utilisés de manière interchangeable ?

Tous les concepts sont liés, mais ont des significations différentes, il est donc important que nous précisions exactement ce que nous voulons dire lorsque nous utilisons ces termes. Il n’y a pas de lignes directrices établies sur la façon d’atteindre la neutralité carbone. Le terme fait essentiellement référence à un équilibre entre tous les gaz à effet de serre – pas seulement le dioxyde de carbone – émis et éliminés dans l’atmosphère. Les compensations de carbone externes devraient être utilisées pour couvrir uniquement les émissions restantes. Cependant, en réalité, cet objectif de neutralité carbone peut être formulé comme un programme de compensation qui couvre l’intégralité des émissions de l’entreprise. Certaines entreprises peuvent l’utiliser pour continuer à émettre comme auparavant, tout en s’assurant que leur carbone reste « neutre » dans l’ensemble. La neutralité carbone est plus ambitieuse en ce sens. Un objectif net zéro d’ici 2050 peut être utilisé pour atteindre le scénario de 1,5°C de l’accord de Paris, et le net zéro d’ici 2070 peut être utilisé pour atteindre le scénario de 2°C de l’accord.

Quelle est l’approche adoptée par NN Investment Partners ?

NN IP utilise une méthodologie développée par NN Group et dérivée de l’Institutional Investors Group on Climate Change[2] (IIGCC)’s Net Zero Investment Framework (NZIF) de mars 2021. Le NZIF fournit un ensemble d’actions, de mesures et de méthodologies recommandées que les investisseurs peuvent utiliser pour décarboner leurs portefeuilles d’investissement, augmenter les investissements dans les solutions climatiques et maximiser leur contribution à l’atteinte de zéro émission nette mondiale d’ici 2050. À l’aide de cette méthodologie, nous évaluons les entreprises en fonction de leur alignement réel ou potentiel avec une trajectoire nette zéro sur la base des considérations suivantes :

  • Ambition : Un objectif à long terme pour 2050 compatible avec l’atteinte de zéro émission nette mondiale.

  • Objectifs : Objectifs de réduction des émissions à court et à moyen terme.

  • Performance en matière d’émissions : Performance actuelle de l’intensité des émissions directes.

  • Déclaration des émissions : Déclaration des émissions de scope 1, 2 et 3.

  • Stratégie de décarbonation : Plan quantifié énonçant les mesures qui seront déployées pour atteindre les objectifs en matière de GES, la proportion des revenus verts et, le cas échéant, l’augmentation des revenus verts.

  • Harmonisation de l’allocation des capitaux : Preuve que les dépenses en capital de l’entreprise sont compatibles avec l’atteinte de zéro émission nette d’ici 2050.

Sur la base de ces évaluations, nous pouvons classer les entreprises dans les catégories suivantes :

  • Atteindre zéro émission nette : La performance actuelle en matière d’intensité des émissions est égale ou proche de zéro émission nette avec un plan d’investissement ou un modèle d’affaires qui devrait continuer à atteindre cet objectif au fil du temps;

  • Aligné sur une trajectoire nette zéro : Le rendement au fil du temps est suffisamment conforme aux objectifs fixés;

  • Alignement vers une trajectoire de zéro émission nette : La Société a fixé un objectif à court ou à moyen terme, la déclaration des données sur les émissions de scope 1, 2 et de scope 3 des matériaux; un plan relatif à la façon dont l’entreprise atteindra ces objectifs;

  • Engagement à s’aligner : La société s’est fixée un objectif clair d’atteindre zéro émission nette d’ici 2050;

  • Non aligné : Toutes les autres entreprises.

Les sources utilisées pour recueillir des données pour ces critères de classification comprennent CA100+ Net-Zero Company Benchmark, l’initiative Science Based Targets, l’outil de scénario ISS, l’initiative Transition Pathway, le CDP et la recherche des analystes.

Et comment ces sociétés s’intègrent-elles toutes aux objectifs globaux du portefeuille ?

Ils définissent des objectifs et des cibles bottom-up en utilisant les conseils de NZIF pour l’engagement et pour augmenter le pourcentage d’actifs sous gestion investis dans des actifs alignés ou en cours d’alignement sur le net zéro. Le NZIF recommande un objectif d’engagement pour s’assurer qu’au moins 70 % des émissions financées dans les secteurs des matériaux atteignent la neutralité carbone, sont alignées sur la neutralité carbone ou font l’objet d’actions d’engagement et de stewardship directes ou collectives. Le cadre suggère également un objectif quinquennal pour augmenter le pourcentage d’actifs sous gestion investis dans des secteurs importants classés comme atteignant la neutralité nette, alignés ou en cours d’alignement sur le net zéro.

Alors, comment les obligations vertes et la stratégie d’obligations vertes de NN IP s’intègrent-elles dans ce plan global ?

Les obligations vertes sont basées sur des projets et financent donc des activités individuelles. Le NZIF recommande aux investisseurs de décarboner leurs portefeuilles et d’accroître leurs investissements dans des solutions climatiques pour les investissements alignés sur Paris. NN IP a adopté cette recommandation dans sa stratégie d’obligations vertes. Nous considérons chaque activité individuelle au sein de chaque obligation comme la contribution de cette obligation aux solutions climatiques. Chaque obligation et chaque émetteur passe par notre méthodologie rigoureuse d’évaluation des obligations vertes pour s’assurer que les activités sont conformes aux meilleures pratiques de ce secteur particulier.

Mais comment savoir quelles obligations vertes financent de véritables solutions climatiques ?

Cette méthodologie d’évaluation des obligations vertes combine les normes de la Climate Bonds Initiative, les critères de sélection technique de la taxonomie de l’UE et les critères « Ne pas nuire de manière significative », ainsi que nos propres critères verts internes pour certaines industries. Chaque obligation entrant dans le portefeuille sera entièrement sélectionnée par rapport à notre méthodologie propriétaire d’évaluation des obligations vertes, puis sera entièrement évaluée par rapport aux critères de la taxonomie de l’UE. La taxonomie de l’UE fournit aux entreprises, aux investisseurs et aux décideurs politiques des définitions pratiques pour déterminer quelles activités économiques peuvent être considérées comme durables sur le plan environnemental. Elle joue un rôle important en aidant l’UE à accroître les investissements durables et à mettre en œuvre le pacte vert européen et son objectif de zéro émissions nettes de gaz à effet de serre au sein de l’UE d’ici 2050. Nous utilisons les travaux effectués au cours des dernières années sur le système de classification de la taxonomie européenne pour identifier les activités qui fonctionnent au niveau spécifique de leur industrie, et des meilleures pratiques.

Qu’en est-il des entreprises à l’origine des solutions climatiques ?

Les activités d’une obligation verte peuvent passer tous les contrôles nécessaires pour être considérées comme conformes à une véritable « solution climatique » dans le cadre de nos engagements alignés sur Paris. Pourtant, nous souhaitons également nous assurer que les entreprises à l’origine des obligations vertes et des solutions climatiques remplissent leurs obligations au titre de l’Accord de Paris pour l’ensemble de leurs sources de revenus. Pour ce faire, nous suivons les émissions réelles des émetteurs de notre portefeuille grâce aux données d’Institutional Shareholder Services (ISS). Nous enregistrons également les promesses et les plans publiés à 1,5°C des émetteurs que nous détenons. En moyenne, l’alignement avec le scénario de 2°C utilisant les données actuelles sur les émissions d’ISS représente environ 80 % des émetteurs que nous détenons et, en moyenne, environ 63 % de ces émetteurs ont publiquement mis à disposition des plans à 1,5°C.

[1] Le scope 1 fait référence aux émissions directes provenant de sources détenues ou contrôlées. Le scope 2 concerne les émissions indirectes provenant de la production d’énergie achetée. Le scope 3 comprend toutes les autres émissions de matériaux survenant dans la chaîne de valeur de l’entreprise. [2] L’IIGCC, qui se décrit comme « l’organe européen de collaboration des investisseurs sur le changement climatique et la voix des investisseurs qui agissent pour un avenir prospère et faible en carbone », compte plus de 375 membres, principalement des fonds de pension et des gestionnaires d’actifs basés dans 23 pays avec plus de 51 000 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Avertissement légal

Cette communication est exclusivement destinée aux investisseurs professionnels au sens de la directive MiFID.
Les éléments contenus dans ce document ont été préparés dans un but exclusivement informatif et ne constituent pas une offre, ni un prospectus, une invitation ou une recommandation personnalisée appelant à négocier, à acheter ou vendre un produit d'investissement quel qu’il soit ou à participer à une quelconque stratégie d'investissement. Les investissements peuvent convenir à des investisseurs privés, à la condition qu'ils aient été recommandés par un conseiller dûment habilité, agissant pour le compte de l'investisseur, sur la base d'un contrat écrit. Si une attention particulière a été portée à la rédaction du présent document, son exactitude ou son exhaustivité ne peut faire l'objet d'aucune garantie ou déclaration, implicite ou explicite. Ni NN Investment Partners B.V., NN Investment Partners Holdings N.V., ni aucune autre société au sein de sa structure actionnariale, ni aucun de ses administrateurs, dirigeants, ou employés ne peuvent être tenus directement ou indirectement responsables des informations et/ou des recommandations, quelles qu'elles soient, contenues dans le présent document. L'information contenue dans le présent document ne devra jamais être considérée comme un conseil d'investissement comprenant une recommandation d'investissement personnalisée ou comme un avis juridique ou fiscal. Le présent document a été préparé, comme il se doit, avec toute l'attention et tous les soins requis. La présente information ne peut donner lieu à aucun droit. Pour l'obtention de conseils plus spécifiques, veuillez-vous adresser à votre conseiller en investissement. Aucune responsabilité, directe ou indirecte, n'est assumée s'agissant d'une perte éventuelle, subie ou encourue par des lecteurs ayant utilisé cette publication pour prendre des décisions. Les investissements sont soumis à des risques. Votre investissement peut augmenter ou diminuer et les résultats obtenus dans le passé ne sont pas indicatifs des résultats futurs et ne peuvent être, en aucun cas, considérés comme tels. Tous les produits et tous les instruments financiers mentionnés dans le présent document comportent leurs propres risques et sont régis par une documentation contractuelle spécifique. Chaque investisseur doit prendre connaissance de cette documentation et plus particulièrement au sein de cette documentation de la description des risques attachés à l'investissement, avant de conclure une transaction quelconque. La présentation et les informations contenues dans ce document sont confidentielles et ne doivent pas être copiées, reproduites, distribuées ou transmises à qui que ce soit, sans l’approbation écrite préalable de NN Investment Partners Holdings N.V..

 

NN Investment Partners B.V. .